À propos du carnet TempTech

Le carnet TempTech accompagne le projet pédagogique TempTech. Ce projet pédagogique, porté par le réseau « Penser la technique en société » et soutenu par le programme Paris nouveaux mondes dans le cadre de l’AAP pédagogique, s’adresse en priorité aux jeunes chercheurs, masterants, post masters, doctorants. TempTech se propose d’améliorer la circulation des idées et concepts, travaux de terrain, expérimentations et approches méthodologiques, développées dans les diverses formations du réseau : master Histoire des sciences – Histoire des techniques et master Socio-anthropologie des techniques de l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, master Créateur industriel de l’ENSCI, séminaire Histoire et pratiques des transformations du cadre bâti de l’axe architecture et culture technique de La Villette, séminaire de recherche sur les Ingénieurs de l’EHESS, séminaire de recherche Médiation des techniques et des sciences du CNAM. Il s’agit de partager les hypothèses de travail sur des objets communs mais diversement abordés dans le cadre disciplinaire ; d’avancer dans la co-activité indispensable à l’élaboration des projets de recherche dans le cadre d’appels, dont la pluridisciplinarité est un requis absolu (ANR Sociétés innovantes, projets HeSam Université….). Le carnet TempTech est un outil indispensable pour permettre la ré-information pluridisciplinaire sur des objets qui le sont par définition.

À propos

Le carnet TempTech accompagne le projet pédagogique TempTech. Ce projet pédagogique, porté par le réseau « Penser la technique en société » et soutenu par le programme Paris nouveaux mondes dans le cadre de l’AAP pédagogique, s’adresse en priorité aux jeunes chercheurs, masterants, post masters, doctorants. TempTech se propose d’améliorer la circulation des idées et concepts, travaux de terrain, expérimentations et approches méthodologiques, développées dans les diverses formations du réseau : master Histoire des sciences – Histoire des techniques et master Socio-anthropologie des techniques de l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, master Créateur industriel de l’ENSCI, séminaire Histoire et pratiques des transformations du cadre bâti de l’axe architecture et culture technique de La Villette, séminaire de recherche sur les Ingénieurs de l’EHESS, séminaire de recherche Médiation des techniques et des sciences du CNAM. Il s’agit de partager les hypothèses de travail sur des objets communs mais diversement abordés dans le cadre disciplinaire ; d’avancer dans la co-activité indispensable à l’élaboration des projets de recherche dans le cadre d’appels, dont la pluridisciplinarité est un requis absolu (ANR Sociétés innovantes, projets HeSam Université….). Le carnet TempTech est un outil indispensable pour permettre la ré-information pluridisciplinaire sur des objets qui le sont par définition.

TempTech

Les technologies posent des questions vives aux sociétés contemporaines. Il importe donc de développer une authentique pensée de la technique et de son inscription dans les temps des sociétés. Voilà pourquoi le réseau « Penser la technique en société » d’HeSam Université s’est doté d’outils communs de réflexion autour des thématiques partagées : durabilité des technologies, analyse des processus techniques, mises en récit de la technique, régimes de conception, de création et d’innovation, rôle de l’action dans l’élaboration des savoirs, relation technique-esthétique, fonction des expériences et des expérimentations, diffusion de la culture technique et industrielle. La confrontation des théories et des études de cas est indispensable pour réduire le cloisonnement et le silotage autour de ces objets cruciaux.
Trois axes sont privilégiés :

  1. Étude des acteurs et des protagonistes, construction des expertises. Mise en regard de la formation des ingénieurs et experts techniques avec l’étude de la puissance créatrice des designers (innovating by design) et artisans (lay knowledge, vernacular knowledge) ; étude des évolutions expertises et des techniques des acteurs « récepteurs » de la conception (consommateurs, usagers, lead-users, prescripteurs, critiques…) ; vieillissement des matériaux et des structures ; étude des dispositifs collectifs de conception (entreprise, écoles, laboratoires, studios…) ;
  2. Durabilité des objets : préservation, les diverses formes de l’obsolescence, régime normal des objets, obsolescence physique, culturelle et programmée ; qui posent de multiples problèmes aussi bien de conservation des objets, que de gestion des déchets ; dynamique de l’identité des objets ;
  3. Régimes de conception : ingenium et design, régimes de la pensée opératoire, conception innovante, dont il faut comprendre l’historicité pour démêler les dynamiques et temporalités propres dans les processus de conception, d’innovation.